Retour à la naissance de Yoko Tsuno

 
1 - Le Trio de l'étrange

2 - L'Orgue du diable
 
3 - La Forge de Vulcain
 
4 - Aventures électroniques
 
5 - Message pour l'éternité
 
6 - Les Trois soleils de Vinéa
 
7 - La Frontière de la vie
 
8 - Les Titans
 
9 - La Fille du vent
 
10 - La Lumière d'Ixo
 
11 - La Spirale du temps
 
12 - La Proie et l'ombre
 
13 - Les Archanges de Vinéa
 
14 - Le Feu de Wotan
 
15 - Le Canon de Kra
 
16 - Le Dragon de Hong Kong
 
17 - Le Matin du monde
 
18 - Les Exilés de Kifa
 
19 - L'Or du Rhin
 
20 - L'Astrologue de Bruges
 
21 - La Porte des âmes
 

Yoko et Rosée du matin

Ses séjours avaient convaincu Leloup qu'un dragon devait intervenir dans l'épisode de Yoko. Cette divinité animalière mythologique a une importance capitale pour les Asiatiques. Elle régit souvent leur vie.
"— Malgré le peu d'espace disponible, il y a des lieux où l'on ne construit pas, parce que le dragon de la colline doit pouvoir voir. On a ainsi érigé par dérogation un gratte-ciel avec plusieurs étages entièrement vitrés pour qu'il conserve la vue au travers. Et on dit que Bruce Lee, le célèbre acteur de films de kung-fu, est mort prématurément parce qu'il avait fait bâtir sans tenir compte de ces paramètres. Kowloon signifie d'ailleurs la colline des neuf dragons... Elle s'étend en fait sur huit collines et, lorsqu'on s'inquiète du “neuvième dragon”, les habitants vous répondent avec leur symbolique chinoise que c'est vous, le visiteur, qui l'êtes en venant parmi eux !"

 

Pour illustrer cette nécessité, Leloup développe un scénario habile, culminant dans l'affrontement d'un lézard géant, fruit d'expériences génétiques, et d'un dragon mécanique, cracheur de feu, construit pour les besoins d'une superproduction cinématographique. La nature triomphant de la machine, en quelque sorte. Après quelques épisodes évoquant des techniques futuristes ou sophistiquées, cette histoire constitue un retour vers la simplicité et une intrigue profondément humaine. Qui n'est pas fasciné par la scène où Rosée joue de la flûte au monstre marin?

Leloup est tombé sous le charme de la petite fille en la dessinant. Elle lui rappelle tant de merveilleux souvenirs qu'il dédie cet album à Keum-Sook, une Coréenne de cinq ans adoptée en 1973 sous le prénom plus européen de Annick.

"— On m'avait dit que Yoko ne se marierait jamais et n'aurait jamais d'enfants, dit-il. Cette solitude est une exigence du public à l'égard des héroïnes. Il me semblait cependant nécessaire qu'elle ait des responsabilités, un petit être à protéger et qui lui remettrait les pieds sur terre lorsqu'elle s'engagerait dans des initiatives trop périlleuses. Je lui ai donc fait vivre la même expérience que moi lorsque j'ai adopté Keum-Sook.

Seconde couverture dans le journal de Spirou en 1986
   
J'ai attribué à Rosée certaines anecdotes que j'avais vécues avec ma fille, des raisonnements d'une grande sagesse qui m'impressionnaient. Annick réagissait tout autrement que mon fils Eric aux problèmes de tous les jours."
Peu après sa prépublication locale en chinois, Le Dragon de Hong Kong est proposé dans les numéros 2527 à 2536 de SPIROU, du 16 septembre au 18 novembre 1986. L'Asie entre en force dans l'œuvre de l'auteur et va désormais rivaliser avec ses autres lieux de prédilection, l'Allemagne nimbée de fantastique ou l'extraordinaire civilisation vinéenne.