Retour à la naissance de Yoko Tsuno

 
1 - Le Trio de l'étrange

2 - L'Orgue du diable
 
3 - La Forge de Vulcain
 
4 - Aventures électroniques
 
5 - Message pour l'éternité
 
6 - Les Trois soleils de Vinéa
 
7 - La Frontière de la vie
 
8 - Les Titans
 
9 - La Fille du vent
 
10 - La Lumière d'Ixo
 
11 - La Spirale du temps
 
12 - La Proie et l'ombre
 
13 - Les Archanges de Vinéa
 
14 - Le Feu de Wotan
 
15 - Le Canon de Kra
 
16 - Le Dragon de Hong Kong
 
17 - Le Matin du monde
 
18 - Les Exilés de Kifa
 
19 - L'Or du Rhin
 
20 - L'Astrologue de Bruges
 
21 - La Porte des âmes
 
À l'opposé de nombre d'auteurs qui mettent difficilement en scène les créatures du sexe dit faible ou se limitent à les caricaturer, Roger Leloup compose un univers de fiction où les femmes exercent souvent les rôles habituels de l'homme, mais avec leurs propres atouts et faiblesses. Il est frappant de voir combien les compagnons de Yoko — ou ses ennemis occasionnels — sont souvent effacés et discrets, tandis que le talent du narrateur-illustrateur évoque avec finesse et constance de jeunes et jolies interprètes de ses rêves de créateur. Leur présence illumine des décors techniques qui seraient bien froids sans elles.

Seconde couverture du Spirou en 1985
A l'opposé de nombre d'auteurs qui mettent difficilement en scène les créatures du sexe dit faible ou se limitent à les caricaturer, Roger Leloup compose un univers de fiction où les femmes exercent souvent les rôles habituels de l'homme, mais avec leurs propres atouts et faiblesses. Il est frappant de voir combien les compagnons de Yoko — ou ses ennemis occasionnels — sont souvent effacés et discrets, tandis que le talent du narrateur-illustrateur évoque avec finesse et constance de jeunes et jolies interprètes de ses rêves de créateur. Leur présence illumine des décors techniques qui seraient bien froids sans elles.
Les machines prennent une certaine poésie grâce à la présence de Yoko, qui les accepte et s'en sert. Elle forme un tout avec la machine, dont elle est en quelque sorte l'âme. A cela, il faut ajouter que les machines de science-fiction se déploient en brillant de toutes leurs couleurs et que le choix des ambiances peut offrir de belles dominantes de fond pour les décors sous-marins, spatiaux ou à l'intérieur des cités futuristes.


 
Le succès des épisodes “vinéens” repose pour beaucoup sur le dépaysement que cette société offre par rapport à la nôtre... Mais Vic et Pol ont leur rôle même s'ils semblent parfois être de simples figurants. S'ils disparaissaient, Yoko perdrait ses faire-valoir et le contraste fille-garçon ne jouerait plus. Yoko est devenue le chef de bande et aussi, dans une certaine mesure, le chef de famille pour les autres personnages. Leur amitié apporte une note humaine indispensable dans un milieu si technique. Yoko agit souvent aussi en grande sœur de Poky et même de Pol, qui est resté un grand gosse et dont l'attitude comique permet de détendre l'atmosphère.


Le désir de se renouveler constamment l'incite toutefois à éviter d'exploiter le filon vinéen déjà prospecté dans six albums sur treize. Le retour sur terre se trouve programmé alors que Yoko devient le cœur et la reine de la cité des abysses. Quatre aventures vont se succéder sur notre bonne vieille planète bleue, l'occasion de retrouver de fidèles amies et de développer de nouveaux personnages.